L’aromathérapie en prévention des allergies de saison, Aroma-Zone dit tout

Chaque année, lors de l’arrivée du printemps, de nombreuses personnes sont touchées par des symptômes d’allergie. La cause ? Le pollen, les diverses poussières… Cela agit sur la qualité de vie des « victimes » de ces désordres immunitaires. Aroma-Zone explique comment réussir à prévenir ces allergies grâce à l’aromathérapie.

Un système immunitaire fragilisé

Aroma Zone : système immunitaire fragilisé
Aroma Zone : système immunitaire fragilisé

Le corps humain, et plus particulièrement le système immunitaire, travaillent tout au long de la journée et de la nuit. Au moindre « écart », à la moindre fatigue, dès que l’on baisse la garde : un intrus peut envahir nos tissus, nos organes… Aude Maillard, aromathérapeute et réflexologue, livre à Aroma-Zone ses conseils et ses explications.

En période de retour des beaux jours, les poussières, les pollens peuvent causer des hyperréactivités chez les personnes sensibles. Cela dérègle le système immunitaire, et surtout bien embêter les personnes concernées. L’aromathérapie peut non seulement apporter un apaisement aux personnes souffrant de ces symptômes, mais également agir en tant que prévention et que rééducation de système immunitaire déréglé.

Les allergies saisonnières – une solution ?

Pendant ces périodes d’allergies, le corps lutte, et de ce fait rend l’organisme plus vulnérable, plus fragilisé. Les médicaments conventionnels et antihistaminiques peuvent être si efficaces pour court-circuiter toutes les manifestations allergiques que l’on peut s’interroger sur leurs effets à long-terme, lors d’une utilisation fréquente. C’est pourquoi Aude Maillard, qui dirige les ateliers d’aromathérapie chez Aroma-Zone, conseille de se tourner vers la phytothérapie, l’aromathérapie…

Essences et huiles essentielles contre les allergies : pourquoi ?

Les allergies - Aroma Zone
Les allergies – Aroma Zone

D’après Aude Maillard, il est important d’instaurer des méthodes de fond. C’est ainsi que le système immunitaire se redresserai petit à petit. Si l’on prend des huiles essentielles de façon interne et de manière anticipée, cela peut freiner l’escalade du système immunitaire. L’intervenante des ateliers d’aromathérapie d’Aroma-Zone va même jusqu’à dire que si l’on prépare le terrain de manière persévérante, sur le long-terme et en avance, cela peut même aller jusqu’à corriger ce « défaut » d’hypersensibilité.

Quelles huiles essentielles ? Aroma-Zone nous guide

Mais vers quelles huiles et quelles essences se tourner ? On se dirige vers des actifs aromatiques, comme ceux contenus, par exemple, dans l’huile essentielle d’Estragon. Cette huile essentielle possède des propriétés qui peuvent s’apparenter aux propriétés de certains médicaments antihistaminiques.

Évidemment, les effets de l’huile essentielle d’Estragon ne sont pas aussi répressifs. Même, on peut aller jusqu’à avancer que cette huile travaille en prévention. On l’utilise donc quelques jours avant la confrontation à l’allergie. Elle aide le système immunitaire à préparer une réaction plus douce. Elle aide le système à détendre ses muscles, ses organes, et même ses émotions.

Aussi, Aroma-Zone explique que l’on peut compter sur l’huile essentielle de Camomille allemande. Celle-ci est un outil fort de gestion de tous les symptômes inflammatoires. Cette huile permet de maîtriser l’embrasement des muqueuses en période d’allergies printanières.

La recette « immunitaire » d’Aroma-Zone

huile essentielle Aroma Zone - allergies
huile essentielle Aroma Zone – allergies

Voici une formule afin d’aider à traverser ses périodes d’allergies. Cette recette regroupe différentes huiles essentielles, qui possèdent des vertus calmantes, apaisantes ou antihistaminiques.

On mélange

  • l’huile essentielle d’Estragon (10 ml)
  • de l’huile végétale de Nigelle (30 ml)
  • de l’huile essentielle de Camomille noble (2 ml)
  • et enfin de l’huile essentielle de Camomille allemande (5 ml)

Mélange d’huiles anti-allergies, mode d’emploi

Une fois le mélange réalisé, on prend 4 à 6 gouttes directement dans la bouche, 3 fois par jour. De préférence à la fin des repas. Le mieux est de débuter ce traitement 10 jours avant l’exposition à l’allergène. Ensuite, il est conseillé de continuer tant que l’allergène peut provoquer une réaction allergique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *